• Sandrine Demers

J'haïs ça les bleuets.


Tu collectionnais les mines

Je collectionnais tes sourires en parsi mini entre deux pages de ma BD

J'enviais les blocs Lego qui effleuraient tes mains couleur bleuet sauvage

Chuuut! Faut pas l’dire pour les bleuets et le désir

Je me mordais la lèvre

J’aurais aimé moi aussi bâtir un monde fictif avec toi

À l'heure du dîner tu dégustais ta solitude en compote de pomme

Moi je t'observais entre deux boîtes à lunch

J'aimais le fait que tu ne portais pas attention

Au-delà des mauvaises langues et des p’tits-cons-crotte-de-nez

Tu portais ton armure de velours

Elle protégeait ton dos des secrets communautaires pas fin

Même si tu n’avais pas de souliers à roulettes

Je te trouvais sa coche

Même bien en haut de cela

Tu n’avais même pas besoin de souliers qui allument

Quand tu marchais c’était mes yeux qui éclairaient comme les pow-pow multicolores dans le ciel de la ronde

Tes coloriages ne dépassaient pas les lignes

J’en tombais de ma chaise-balle-de-tenis à chaque fois

Je voyais que t'aimais le noir dans tes dessins

Je me suis dis que tu pourrais un jour m'aider à l'apprivoiser

Pendant ce temps, j'ai gribouillé des cœurs avec mon style rose à bille pour donner de la couleur à ta noirceur pas nice

Tu gagnais toujours aux échecs

Ça les faisait chier

Pis j’aurais embrassé ta joue rosée une douzaine de fois sans prendre le temps de m’arrêter pour inspirer et expirer

On m’avait dit que c’est parce que tu puais les bananes brunes que tes parents t’aimaient pas

Je bouchais mes oreilles

Je ne voulais pas.

Ça me donnait le goût d’arroser les plantes avec ma peine

J’aurais aimé avoir le courage de Sam dans les Totally Spices

Faire une épée de crayons feutre et te défendre de ceux qui ne savent pas

Transpercer leur méchanceté

Pis te rendre ta fierté

Mais non.

Tu ne parlerais pas beaucoup aux causeries

Ça ne me causait pas de problème

Mais j’aurais aimé que tu me dise que ce n’était pas des vrais bleuets

Pis que tu n’allais pas revenir comme l’automne et la rentré

Maintenant ils gagnent aux échecs

Pis c'est moi que ça fait chier


0 commentaire

Posts récents

Voir tout