• Sandrine Demers

Je t'aime à en avoir la chienne


Parfois dans le noir,

Je murmure au silence des petits secrets

Des petits secrets sur toi et la manière que tu as de bouleverser ma vie en catimini

Parfois, je pleure

Je sais que tu n’aimes pas ça

Mais c’est comme quand j’écoute les anges de la rénovation ou les retrouvailles de Claire Lamarche

Pas parce que c’est triste comme un saule pleureur

Parce que le bonheur, ça se pleure aussi

Les larmes ne sont pas juste réservées à ton hamster qui est mort

Les larmes c’est heureux parfois

Cette fois-là

C’était ça

Je murmure à la pénombre mes petites peurs

La peur de ne plus être invité à naviguer sur ta peau

De ne plus pouvoir observer les mirages se croiser entre tes épaules et ton dos

La peur de ne plus être le seul matelot

Des petites peurs secrètes

Qui resteront secrètes

Je ne voudrais pas à ton tour te faire peur

Mais je t’aime à en avoir la chienne


0 commentaire

Posts récents

Voir tout