• Sandrine Demers

Ça ne cadre plus.


Les cadres ne veulent plus se souvenir des photographies qui s’habillaient de tendresse pailletée et d’amour brodé de fleurs mélancoliques

Ont-ils déjà été propriétaires d’une toile ou même d’un bête chiffon?

Ils ont longtemps voulu retenir dans leurs filets le résultat des bonheurs et des joies

Les laminer, les mettre en contre-plaqué

Ils ont essayé avec tous les angles même les plus timides et les plus extravagants

Maintenant, ils ne cadrent plus de sourire ni de joie

Ils cadrent des divorces centrés et des décès ajustés

Les cadres ne font plus la pièce

Ils ne comblent plus les pièces

Ils les encombrent avec maladresse


0 commentaire

Posts récents

Voir tout