• Annik Gélinas

COUPS DE PIED AU CUL EN SOLUTÉ


Elle combattait toujours,

Tristesse incomprise

Les chocs ne suffisaient plus.

Son mari n’y croyait guère.

Voyons donc! Donne-toi un coup de pied au cul!

Elle marchait sur ce fil

Des jours durant.

Sur son visage, délicieuse brise du bord de l’eau.

Comment savourer cet air, elle ne savait plus.

Qu’est-ce qui en moi ne fonctionne pas?

Voyons! Un coup de pied au cul, Donne-toi!


...

Psychiatres et docteurs elle voyait en secret.

C’était en 1958 quand même.

Lui et bien d’autres ne croyaient pas à la psychose diffuse.

C’est pas une maladie, c’est dans ta tête!

De ma patience s'il te plaît n’abuse!

Mélancolie lui fit perdre toute joie de beauté et de la chair.

Il alla voir ailleurs...

Bah... juste le temps qu’elle revienne en nerfs.

Le temps qu’elle se redonne enfin

Un coup de pied au cul.


...

Le temps passa,

Puis passa....

L’institut continua les chocs aux six mois.

Mais de plus en plus elle sombra,

Et sombra.

Électrochocs; traitement positif pour certaines dépressions sévères.

Néfastes effets secondaires, elle en fut l’héritière.

Méthode brutale n’offrant malheureusement pas,

Du moins pour elle,

Le souhaitable coup de pied au cul qu’il fallait.

Sa mémoire doucement la quittait.

Mais au petit jour, encore elle sortait

Marcher au bord de son beau grand lac;

Gouffre impressionnant

Qui l’attirait à lui.

Profil des arbres, elle regardait miroiter.


...

Puis, Oh, un jour, l’éclair d’un instant,

Une brève accalmie de sa douleur de l’âme.

Un pur moment d’extase, de conscience et de bonheur.

Le coeur remplit d’espoir et de joie,

Elle se mit à sautiller et à rire.

Suis-je enfin guérie...?


...

Une minute passa...


...

Puis, ... confuse à nouveau, la mémoire, quelque peu, flancha.

Ne sachant plus sur quel pied danser,

Hésitante, elle glissât.

Sur un rocher sa tête se heurta.


...

Ce n’est que quelques heures plus tard qu’elle fut retrouvée.

Noyée suite à une chute l’ayant rendue insconsciente.

De son fardeau enfin débarassée.

De sa dépression grave délivrée.

Elle aura goûté à une minute de plaisir.

Un pas de danse pour ensuite s’évanouir

Au creux des flots

L’esquisse d’un sourire aux lèvres

Comme coup de pied au cul et tout dernier mot.


1 personne sur 5 connaîtra un problème de santé mentale au cours de sa vie. 𝘮𝘰𝘯𝘳𝘦𝘭𝘪𝘦𝘧.𝘤𝘢


Rédigé par : Annik Gélinas

Révisé par : Gabrielle Landry-Demers




0 commentaire

Posts récents

Voir tout