• Sandrine Demers

Désirer ton mirage.


Faire miroiter tes yeux Des reflets azur se projettent sur mes murs

À défaut de ne pas te prendre le visage et me perdre dans tes iris sans fin, Je tapote le plywood Je m'amuse à faire dévier tes formes

Ces courbes qui font pleuvoir la salive sur mes lèvres et la chair de poule sur mes mollets Le sentiment d'être à toi De faire partie de toi Le pouvoir de modeler de mes mains maladroites ton corps digne de la mythologie Même si toutes modifications seraient sacrilèges, J'aime penser qu'il a un peu de moi en toi Des atomes gravés de mes initiales partout sur ton corps Tout en gardant ta couleur et ton arôme J'aime penser qu'il a un peu de moi en toi Même si je sais bien que tu n'es pas un objet Et que tu ne m’appartiens point Parce que même si je te veux de mon corps et de ma chair, tu ne seras jamais à moi.

0 commentaire

Posts récents

Voir tout