• Guillaume Lamontagne

L'ennui à l'état pur


Un déconfinement en confinement,

C’est un petit bout de chemin interminable,

Également une épreuve rought and tought.


De vouloir inviter ta gang,

À l’entour d’un feu,

En dégustant une bonne petite frette,

Pour bien alimenter la soirée.


Ne pas pouvoir inviter toute ta guest list,

De voir ta gang en deux temps,

C’est ce que j’appelle,

De l’empoisonnement social.


Être enfin capable de voir notre famille,

C’est ce qu’on pouvait demander de mieux,

Tout en se disant adieux les accolades,

Gardons nos distances…


Deux mètres avec les gens que nous aimons,

Une distanciation qui dure éternellement,

Sans oublier que deux mètres,

Peut paraître comme deux kilomètres.


Malgré cette ligne imaginaire de deux mètres,

On peut voir les gens qui comptent vraiment à nos yeux,

On peut rire, boire notre p'tite frette, faire un feu qui ne réchauffe point.


C’est ennuyant,

C’est vrai.

Mais je suis prêt à faire ce compromis là,

Afin de ne pas retourner enfermé,

Comme si nous étions tous dans une prison.


0 commentaire

Posts récents

Voir tout