• jmathieu7

La brèche




Plus le temps passe, plus elle s'ouvre,

la brèche.

Elle est orage et torrent,

sans tout dévaster,

trace un chemin qui aurait dû

depuis toujours exister.


Elle ne laisse plus la place au doute.

Elle repousse ce qui étouffe, intoxique,

empêche d'évoluer, d'avancer.

Elle change, elle éclaircit.

Elle déconstruit et reconstruit.

L'éternelle nuit se retire et capitule.


Il y a une certaine magnificence à cette brèche.

Quelques tempêtes la font encore reculer,

mais elle laisse la place au rêve et à l'espoir

semblant s'être évanouis.


Murmure imperceptible,

puis plainte,

elle somme aujourd'hui d'être aussi puissante

que le soleil.

Inébranlable et plus jamais détruite.


Elle s'ouvre sur l'univers.

Pendant de courts instants,

elle fait croire que tout se dissipe.


La brèche offre un horizon,

en contournant le passé,

intime de créer

et non de stagner.

Elle s'ouvre, la brèche,

elle s'ouvre et se manifeste.



Rédigé par : jmathieu7

Révisé par : Gabrielle Landry-Demers






0 commentaire

Posts récents

Voir tout