• Guillaume Lamontagne

Le chaos dans ma tête


Une chaussette accrochée sur le haut de la moulure de la porte, des rideaux à moitié ouverts, un lit complètement défait et un plancher inexistant parsemé de vêtements.

Un bordel de chambre, c’est beaucoup moins important, qu’un simple bordel dans une personne perdue.

Des t-shirts chiffonnés, un bureau caché par des piles de papier, un bac de linge sale avec le tas par terre à côté, ce n’est que des petits détails, qui ne prennent pas tous les petits recoins.

Les sentiments incertains envers une personne, notre future carrière de rêve, nos incertitudes face à la vie, notre stress et nos batailles, la pagaille dans ma tête est identique à une chambre chaotique.

Le travail sur soi est aussi long que de jumeler les deux bas égarés dans le bazar.

Lentement, mais sûrement, je dois faire mille et une brassées de lavage, pour me nettoyer les méninges, sans oublier d’y ajouter une once d’assouplisseur comme tendresse.

Trier la tonne de papier dispersé sur le bureau, afin de mettre les priorités et mes valeurs à bonne place.

Mettre du Windex dans la fenêtre, pour la frotter vigoureusement, pour éclairer davantage les esprits.

Changer de bord les meubles, pour ramasser les tas de poussières, de retrouver qui j’étais au départ, afin de mettre le nouveau moi en perspective.

Passer le fer à repasser, pour défroisser les chandails, qui étaient en boules dans les tiroirs, en vue d’enlever les mauvais plis que je leur avais moi-même affligés.

Retrouver un plancher, c’est autant satisfaisant que de mettre un pas devant l’autre, pour atteindre les nouveaux objectifs fixés.

Un ménage de chambre, c’est comme une restauration de mes pensées et de mes buts.

C’est normal d’avoir un peu de poussière sur nos bureaux,il faut simplement avoir du courage,de la détermination, ainsi que du temps,pour y passer un petit coup de Swiffer.

#ménage #pensées

0 commentaire

Posts récents

Voir tout