• Annik Gélinas

La mort me tue



Qu’elle soit un nouveau soleil

Une nouvelle naissance

Ou même un paradis

Je ne peux m’y résoudre

La mort me tue

Peu importe les circonstances

Le contexte, voire la souffrance

Mon nombril, …oui mon nombril !,

Accepte difficilement

Qu’elle puisse être délivrance

Ou accomplissement

La maladie m’achève tout aussi fort

Je me désole de ne pouvoir soulager

De ne pouvoir sauver

Humains pour la vie…

Et pour la mort, ça se peut ?



Rédigé par : Annik Gélinas

Révisé par : Gabrielle Landry-Demers

0 commentaire

Posts récents

Voir tout