• Sandrine Demers

Mon ami interstellaire


Puis-je être indiscrète? As-tu toujours propagé une fidèle lueur de gaîté lorsque tu te déplaçais même dans la pénombre? Tu ressembles drôlement à une étoile perdue dans la voie lactée Tout de même étrangement enlignée avec l'astre destiné au bonheur Heureusement malgré la déchéance humaine tu persistes à croire en la race que l'homme Néandertal à fait découlé

Que l'amour en vers les autres et en vers notre terre revivra de leurs cendres Je dirai que mon espoir est plus concentré dans ta chair et dans ton âme

Que dans le reste des gens qui peuple cette planète bleue

Plus très verte, mais très noire de colère face aux non-respects de ses terres

N'as-tu pas peur de noircir ton aura lumineuse à force d'être entouré de ces êtres insensibles

Qui me semblent très pénibles?

Sois prudent Ne t'égares pas vers des chemins qui pourraient te mener vers un rien tout de même grand Gare à toi mon ami, mon espoir

Sers toi du feu qui jaillit en toi pour illuminer les êtres qui vagabondent dans l'ombre

Tu peux même te permettre d'assombrir la route de certains qui croit fort que le but de cette existence est d'épuiser toute ressource

pour à la fin se croire ressourcés de cette expérience mal menée

Si un jour tu t'éteins Que ta lumière n'éclaire plus ni tes yeux ni ton coeur

Que mon unique et immense chagrin C'est qu'ils auront réussi à te noyer toi aussi dans cette mare de mensonges et d'eau polluée Comme un paquet d'allumettes détrempé plus utile Déplorable et bien dommage Mais tout de même plus utile...

Moi qui te croyait capable de me sortir de cette eau

Comme un brave et honorable matelot


0 commentaire

Posts récents

Voir tout