• Annik Gélinas

Minuscule et Pouvoir


POUVOIR se mire avant l’étau.

Appel à la gloire,

À l’échelon du haut.

Du plus haut,

Du très très haut,

Si haut que,

La réalité du bas...

N’existe plus.

Tellement haut que l’autre,

MINUSCULE,

...a disparu.


MINUSCULE crie à la mythomanie.

Mais ne se fait point entendre.

Ou est méprisé.

Telle une fourmi qui passe,

POUVOIR l’écrase sans sourciller.

Parce qu’au fond il s’en fout, mais d‘une façon royale.

Ce qui compte est narcissiquement bien plus glorieux.


POUVOIR de plus en plus jouissif,

Devient délibérément sans scrupule.

Imbu de sa propre domination,

Présomptueux et tricheur.

En mauvais perdant il chiâle,

Et tire dans tous les sens.


On ne peut pas tenir si longtemps.

Les mâchoires de l’étau se resserrent,

Même si POUVOIR ne l’admet.

Un poulet sans tête, ça peut survivre !

Ça s’est déjà vu.

La course aveuglante

devient alors... dégoûtante.

Du moins aux yeux de MINUSCULE,

Affecté par les ratés de POUVOIR.


Rédigé par : Annik Gélinas

Révisé par : Gabrielle Landry-Demers


0 commentaire

Posts récents

Voir tout