• Sandrine Demers

Run for your life


Cours, ne t’arrête pas

Cours, ne t’arrête pas

Les pigeons n’auront pas l’temps de te chier su’a tête

La pluie ne fera que perler sur ta peau de pêche

Les lignes orange se fondront à l’asphalte

Plus aucune pigmentation pour guider ton chemin

Ne te laissant pas l’occasion de t’enfarger dans les fleurs du tapis

Cours, ne t’arrête pas

Cours, ne t’arrête pas

Aucun rouge, aucun jaune, même le vert semble futile

Cours, ne t’arrête pas

Cours, ne t’arrête pas

Les « stop » c’est pour les lunatiques, les p’tits naïfs

Pour ceux qui se croient infinis

Calme tes nerfs Buz Lightyear, mais

Cours, ne t’arrête pas

Cours, ne t’arrête pas

Le temps de t’arrêter, tu as laissé la bobine se dérouler

Du filage que tu ne pourras jamais récupérer

Alors,

Cours, ne t’arrête pas

Cours, ne t'arrête pas

Un coup parti tu ne peux plus reculer, pas de marche arrière

Tes pieds ne savent plus marcher

Uniquement se propulser dans les airs

Frôler la vitesse de la lumière

Cours, ne t'arrête pas

Cours, ne t'arrête pas

0 commentaire

Posts récents

Voir tout